4 mars 2019

SI PROCHE ET SI LOIN DE L'ART PRÉHISTORIQUE / documentaire / 2019


Grâce à une étude sur le terrain de nombreuses semaines pendant plusieurs années dans le Centre de l'Inde (État du Madhya Pradesh), Jean Clottes et Meenakshi Dubey-Pathak ont pu nous livrer un témoignage unique sur l'art pariétal de cette région du monde. Ces peintures, souvent spectaculaires, couvrent une vaste période, qui va d'environ 10 000 ans jusqu'aux époques historiques. Intérêt majeur de cet art rupestre : situé dans des jungles éloignées, son contexte culturel et naturel a été en grande partie préservé, ce qui est devenu très rare dans le monde. Il est ainsi possible de considérer ce qui s'est passé dans les tribus locales, d'y découvrir la persistance de traditions artistiques ancestrales ainsi que d'en expliquer les raisons profondes. Les recherches et les découvertes au sein des tribus auxquelles les préhistoriens ont eu exceptionnellement accès (Korkus, Gonds, Kols, Bhils) ont porté sur deux points majeurs : les formes d'art traditionnelles toujours en usage de nos jours, les cérémonies, avec dépôts d'offrandes, encore pratiquées dans certains abris peints, ce que nul ne soupçonnait jusque-là. Des témoignages détaillés, totalement inédits, ont été recueillis sur ces pratiques en voie de disparition. Ce qui en émerge le plus clairement est le pouvoir bénéfique des images. Ce sont bien des images pour les esprits et pour les dieux, mais aussi et sans doute surtout pour les gens des tribus eux-mêmes qui en recherchent la protection par leurs dessins et les pratiques les accompagnant.

27 sept. 2018

LE CAMPEMENT AURIGNACIEN DE RÉGISMONT-LE-HAUT / reportage / 2018


Nous tenons à remercier Érick BOUSCARAS, qui nous permet d'entreprendre cette opération archéologique sur son terrain, et lui exprimer toute notre gratitude pour avoir offert, depuis plusieurs années, de ne pas remettre en culture l’ensemble du secteur de sa parcelle concerné par nos recherches, afin de garantir la préservation du niveau archéologique, enfoui à faible profondeur. Nos remerciements vont également à l'ensemble des institutions qui soutiennent nos recherches, en particulier le MINISTERE DE LA CULTURE et le SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGIE d’OCCITANIE, le CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L’HERAULT et l’UMR 5608 TRACES (UNIVERSITE DE TOULOUSE JEAN-JAURES). Tous nos remerciements s’adressent enfin, naturellement, aux EQUIPES BENEVOLES qui, années après années, bravent la chaleur de l’été héraultais pour travailler à nos côtés, ainsi que JEAN-LUC ET SARAH PUJOL pour leur accueil.

15 févr. 2018

PASSAGES / documentaire / 2018


En 2017, les plus gros chantiers autoroutier et ferroviaire de France prennent fin. Les nouvelles voies tracées entre Nîmes et Montpellier viennent s'ajouter à d'autres plus anciennes. Pendant plusieurs années, ces travaux titanesques (dirigés par Oc'via et Vinci) ont été l'occasion pour les archéologues de l'Inrap de fouiller des dizaines de sites situés le long de ces passages répétés au fil des millénaires. Dolmen et hypogée, villages médiévaux, antiques ou néolithiques... cette enquête archéologique permet de remonter le temps jusqu'à à la trace originelle laissée par le passage de l'homme préhistorique. Elle permettra aussi de s'interroger sur la modification de l'environnement, sur l'aménagement du territoire au fil du temps dans une des régions les plus riches d'Europe en matière de patrimoine. Dans ce film évoluant dans le sens d'une fouille (remontant le temps), les archéologues deviennent des passeurs de connaissances, contribuant à rajouter de nombreuses lignes dans le grand livre de notre Histoire... 

Teaser/extraits du documentaire 52 mn "Passages" produit par Passé Simple / Inrap / viàOccitanie, avec l'aide de VINCI Autoroutes réalisé par Marc Azéma et Stéphane Kowalczyk

9 janv. 2017

HANDA ET WOOPA / docu-fiction / 2017


Chronique naturaliste d'un chasseur magdalénien pyrénéen. Les grands herbivores ont déserté la montagne envahie par des arbres de plus en plus hauts. HANDA, le meilleur marcheur du clan des Pyrénéens, TORA le tanneur et WOOPA le chien sont partis à la recherche de nouveaux territoires de chasse.

20 déc. 2016

LES MAGDALÉNIENNES D'ÉTIOLLES / documentaire / 2016


À Étiolles on fouille un site magdalénien depuis 1971. Il règne une ambiance sereine sur ce chantier-école où l'on apprend les gestes du fouilleur en silence. Dans le film, on croise plusieurs générations d'archéologues, toutes des femmes. On interroge modestement la préhistoire en tant que science à travers plusieurs témoignages, notamment ceux d'Yvette Taborin, la doyenne, Monique Olive, la responsable du site, ou Élisa Caron-Laviolette, la doctorante.

19 déc. 2016

SOUS LE REGARD DE NEPTUNE / documentaire / 2016

L’aventure débute au sein de la ville de Nîmes en 2006 avec une découverte archéologique majeure : une statue fontaine, représentant Neptune, dieu de la mythologie romaine, au cœur d'un bassin datant de presque 2000 ans. Ce film suit la restauration de cette œuvre maîtresse qui s'est déroulés aux quatre coins de la France pendant plusieurs années.

11 avr. 2016

DANS LA MATIÈRE DU TEMPS / reportage / 2016


EXPOSITION PHOTOGRAPHIQUE : "DANS LA MATIÈRE DU TEMPS, UNE ARCHÉOLOGIE À PONTEAU" PAR ANNE FOURÈS.
Du mercredi 05 octobre 2016 au dimanche 29 janvier 2017 
de 14h a 18h tous les mercredis, tous les jeudis, tous les vendredis, tous les samedis et tous les dimanches.
Organisateur : Musée Ziem Boulevard Du 14 juillet 13500 Martigues.


7 mars 2016

LA HACHE MARTEAU DE FABRÈGUES / reportage / 2016

La hache marteau de Fabrègues appartient au type de la culture de Horgen localisée au nord ouest des alpes entre 3200 et 2900 avant notre ère. De nombreux exemplaires en serpentinite ont été trouvés entre le lac de Constance et le lac de Zurich. Cette hache en serpentinite est une importation provenant de la région de Zurich à 600 kilomètres de Fabrègues. C’est une preuve de contact entre la culture de Horgen qui connaissait la métallurgie du cuivre et la culture de Ferrières qui ne la pratiquait pas encore. Il est possible que ces contacts soient liés à la progression des métallurgistes vers le sud ouest de l’Europe.

19 déc. 2015

ARCHÉOLOGIE PRÉHISTORIQUE ÉTHIOPIE / série-docu / 2015

Cette série présente la quasi-intégralité des images qui ont été tournées durant la mission archéologique 2015 dans la région des lacs d’Éthiopie (Ziway, Langano, Abijata) .
Consulter le documentaire « encyclopédique » (cliquez).

14 déc. 2015

LE CALENDRIER DES FAUCHÉES / série-docu / 2015


Le calendrier des fauchées est un projet collaboratif destiné à collecter des fonds dans le but du financement des projets personnels et professionnels. Aline et Sophie Barbero ont eu l'idée de réaliser un calendrier avec des femmes et des hommes photographiés nus. Elles m'ont demandé de suivre leur projet et de réaliser un documentaire sur cette aventure à caractère sociale et artistique.
Consulter le documentaire encyclopédique (cliquez).

15 juin 2015

SOCIUS AVEC MICHEL SIDOBRE / direct-docu / 2015

Socius est un "direct-docu" ou "docu-direct". Cette nouvelle forme documentaire est le fruit d'une hybridation entre différentes techniques et formes audiovisuelles ainsi qu'une réponse aux difficultés actuelle de la production audiovisuelle.

12 janv. 2015

DU BLEU AU-DESSUS DES TOITS / fiction / 2015


À bout de souffle et d’espérances, trois hommes se rencontrent une nuit sur les bords du canal du Midi. Superbes chevaliers des temps modernes, ils décident de partir à l’assaut de cet impitoyable monde. Pour atteindre leur quête, le seul moyen encore efficace à leurs yeux, consiste à retourner, contre lui, les règles du jeu que ce monde sécrète : la puissance communicationnelle du buzz. Mais ne devient pas stratège qui veut ! Et les exploits des idéalistes aventuriers n’atteignent pas forcément à tous les coups leur cible. Pourtant, insensiblement, au fond du vase quelque chose bouge…

20 déc. 2014

L'ARCHÉOLOGIAIRE DE JEAN VAQUER / création / 2014


L'archéologiaire de Jean Vaquer est basée sur le principe de l'abécédaire de Gilles Deleuze. Jean Vaquer parle de l'archéologie sans préparation à travers des mots qui lui sont proposés issus des lettres du mot archéologie. L'enregistrement a été réalisé en septembre 2012 à l'occasion du concert donné par l'ensemble Antiphona dans l'église du village des Escudiés. Jean Vaquer est né le 12 octobre 1950 à Carcassonne. Il est directeur de recherche CNRS. Il enseigne la préhistoire et la protohistoire de l’Europe et de la Méditerranée à l'Université de Toulouse 2 Le Mirail.

PINCEVENT, 50 ANS CHEZ LES MAGDALÉNIENS / documentaire / 2014

Pincevent. Combien de générations d’archéologues ont découvert leur vocation, sur ce site exceptionnel de Seine-et-Marne ? Pincevent, le plus vaste gisement magdalénien d’Europe est l’un des mieux conservés. Un des rares sites préhistoriques où l’on peut saisir le quotidien de familles, d’individus dans leurs tâches de tous les jours à l’échelle de quelques dizaines d’années. Mais Pincevent est bien plus qu’un chantier de fouilles. C’est ici qu’André Leroi Gourhan expérimente ses méthodes qui vont révolutionner l’approche de la recherche archéologique. Une véritable École de Pensée est née. 50 ans après, nous suivons avec émotion le témoignage des premiers découvreurs du site. Dans ce film documentaire, nous assistons au travail de reconstitution, de transmission, de pédagogie qui fait toujours de Pincevent une école de référence pour les futures générations de chercheurs.

19 déc. 2011

RESTAURATION DE LA MAISON CARRÉE À NÎMES / documentaire / 2011

Le film relate les différentes phases de la restauration de la Maison Carrée de Nîmes, débutée en 2006 et s’est achevée fin 2010. Il fut présenté au public la première fois pendant deux jours en projection continue dans la Maison Carrée, soit près de mille spectateurs. Une version plus courte était visible dans le cadre de l’exposition voisine (Carré d’Art). Les différents acteurs de cette aventure humaine et scientifique (maire JP Fournier, conservateur général du patrimoine Olivier Poisson, architecte Thierry Algrin, spécialistes et restaurateurs, entreprise SELE et atelier Bouvier...) témoignent du déroulement du chantier. Le spectateur assiste en alternance au travail des tailleurs de pierre dans l’atelier Bouvier ou à la visite d’un spécialiste (J.C. Bessac) dans une carrière antique...

12 déc. 2011

VOYAGES PAR-DELÀ LES FLEUVES ET LES MONTS / documentaire / 2011


Le deuxième film de la collection est consacré à une oeuvre magistrale de Hugues Dufourt pour grand orchestre symphonique. Cette pièce est précisément à la frontière d'une nouvelle écriture pour le compositeur, où il met en pratique les différentes techniques de jeu expérimentées dans les pièces de chambre précédentes. L'utilisation de ces nouvelles pratiques instrumentales, longuement réfléchies, donnent à la pièce une dimension sonore jamais exploitée au grand orchestre symphonique. Le souffle de l'oeuvre se répand au sein des différentes pupitres, comme autant de flux qui s'entremêlent les uns aux autres en se métamorphosant pour se fondre en une substance sonore à la fois inouïe et majestueuse. L'image du tableau de Fan K'uan dont est tirée cette pièce, nous apparaît alors comme une évidence: abrupte, grandiose, vertigineuse, mais aussi subtile et détaillée à l'infini, laissant peu à peu apparaître sous nos yeux, comme une anecdote, les voyageurs si petits à travers les fleuves et les monts. L'oeuvre est une co-commande du CIRM et de l'orchestre Symphonique de Nice, elle a été créé le 20 novembre 2010 à Nice, avec l'orchestre symphonique placé sous la direction du chef russe Igor Dronov.

LE CHANTIER ÉCOLE DE SAINT-BÉZARD, ASPIRAN / documentaire / 2011

20 déc. 2010

L'INSTALLATION, SERGE GRIGGIO / création / 2010

PRIEZ POUR NOUS PAUVRES PÊCHEURS / documentaire / 2010


Étrange chapelle que celle-là, si proche de la mer et perdue dans les pinèdes de la Clape... On y accède par une allée bordée de tombeaux, élevés à la mémoire de marins gruissanais qui sont parfois morts au bout du monde. Le plus mystérieux, c'est le rituel du double pèlerinage qui a lieu ici les lundis de Pâques et de Pentecôte : celui des adultes, officielle, plein de dignité et de souvenir pour les marins disparus, et celui des jeunes, officieux, alcoolisés, drolatiques et un rien dissipé... Attestée depuis le XVIIe siècle, cette fête ancienne est encore aujourd'hui célébrée par les pêcheurs de la région. À Gruissan dans l'Aude, le jour de la Saint Pierre est celui de la fête des pêcheurs.

LA FOUILLE DE RÉGISMONT / reportage / 2010

13 sept. 2010

SCHÈME DE JEAN-CLAUDE RISSET / documentaire / 2010


Le premier numéro de cette collection est consacré à Jean-Claude Risset et son dernier concerto pour violon et orchestre Schèmes qui a été créé le 5 septembre 2007 à Tokyo par la violoniste Mari Kimura. Jean-Claude Risset écrit et vit une partie de l'année en Bretagne à Bénodet, pays natal de son épouse Rozenn à qui le film est dédié. Ce lieu a beaucoup influencé sa création comme en atteste son catalogue, et c'est ici, dans la maison familiale de sa femme que nous l'avons rencontré pour commencer cette chronique. Elle se poursuit à Marseille chez lui et s'achève à Paris au bout d'un an, quand la pièce a été jouée. Il y a aussi une séquence (comme une coda) sur la violoniste Mari Kimura à qui l'œuvre est dédiée, et qui nous explique sa technique surprenante des sons hyper graves.

20 déc. 2009

POC AXURIT / documentaire / 2009


Entre fiction et documentaire, le film est une immersion au plus profond de l’esprit d’un chasseur à l’arc. Il est une réflexion sur l’acte de chasse contemporain et sur les relations entre homme et animal.

8 juin 2009

HOMMAGE À ANDRÉ VEYSSIÈRE / création / 2009


André Veyssière vivait à proximité de Féline-Minervois. Le romancier Christian Pastre était son ami. Il lui rendait souvent visite. Il s'est inspiré de cet homme pour créer un personnage dans son roman "Vendanges Amères"Nous nous sommes rendu un jour sur le site où vivait André. Nous y avons tourné quelques images dans le but de faire un documentaire sur cet homme qui avait comme le dit Christian Pastre "une profonde vie minuscule".

20 déc. 2005

DANS LE COCHON TOUT EST BON / reportage / 2005


Ce film suit la "tradition du cochon" en Aveyron qui consiste a tuer une bête et à la transformer en recettes locales. Je l'ai tourné dans le cadre d'un magazine que je réalisais pour la chaîne Seasons. Le programme comprenait 5 séquences de 5 minutes tournées dans un même département. Le film "Dans le cochon, tout est bon" fait 40 minutes. Lorsque j'ai tourné cette séquence, j'ai tenu à suivre l'ensemble du processus alors que j'aurai pu ou dû (au regard du budget alloué par la chaîne à la fabrication du programme) me contenter de faire quelques images avec une interview et l'affaire était bouclée. C'est ainsi qu'est né ce film grâce à l'aide d'Yves Angoy, un habitant d'Espalion, qui m'a conseillé et organisé cette journée de tournage. Ce que j'aime dans l'Aveyron c'est sa position de territoire-frontière entre le midi méridional et le massif central. On a l'accent du sud et on parle presque déjà comme à Clermont-Ferrand. C'est une terre accueillante avec des personnes qui savent ouvrir les bras et les refermés sur vous. La beauté des paysages, la diversité, la rudesse du climat et les gens qui y habitent font de ce département un endroit où il fait bon vivre. La proximité de la nature et du monde rural donne peut-être cette solidarité connue ou reconnu chez les Aveyronnais montés à Paris.

12 déc. 2005

HISTOIRES DU BORD DE MER / documentaire / 2005


Un film documentaire de Charles Vallée et Stéphane Kowalczyk sur le surf casting en Méditerranée.

10 mai 2004

LE PRÉDATEUR AUX POINTES DE MÉTAL / documentaire / 2004


LE PREDATEUR AUX POINTES DE METAL par Christiane Amiel du GARAE.
«Les chasseurs à l'arc sont-ils les derniers grands prédateurs de nos forêts ? », telle est l'interrogation que Stéphane Kowalczyk a placée en exergue de son film, tourné dans la forêt du Somail, dans le massif de l'Espinouse. Sous l'apparence d'un reportage sur une pratique singulière, marginale et en voie de disparition, il me semble que Le prédateur aux pointes de métal est très révélateur des nouvelles figures qui agitent aujourd'hui les débats sur la légitimité et le devenir de la chasse dans les pays modernes et « civilisés » : est-elle encore une activité qui fait sens ou n'est-elle qu'une tradition obsolète ? Le film ne nous invite pas vraiment à la découverte de scènes proprement ethnographiques, c'est-à-dire portant sur la culture matérielle, les gestes, les techniques, les savoir-faire, la description précise du milieu, les coutumes, les croyances, les représentations... Tout cela apparaît pourtant, on voit le chasseur arpenter son territoire, le scruter, tendre son arc... Mais on n'apprend rien de véritablement concret sur son art et ses secrets. Paradoxalement ce qui est mis en scène ici c'est un discours. Pas celui de cet être singulier, prédateur solitaire qui, armé de son seul arc et guidé par son seul flair, parcourt la forêt. Mais le discours du groupe des chasseurs ordinaires, armés de fusils et accompagnés de leurs chiens. Ce sont eux qui, à l'écran, dressent un portrait admiratif de celui qu'ils appellent « l'Indien », évoquent l'ampleur, la complexité et le mystère de ses savoirs cynégétiques. Le chasseur à l'arc, lui, est silencieux, homme d'action plus que de parole. Et c'est certainement cela qui en fait un personnage apte à incarner de nouvelles manières de penser et de promouvoir la chasse. Car, c'est là, je crois, tout l'intérêt ethnologique de ce film, le fait qu'il nous donne l'occasion de saisir sur le vif l'émergence d'une mythologie moderne de la chasse. Depuis plusieurs années déjà, la communauté des chasseurs, pour répondre aux critiques qui lui sont faites, a élaboré un discours commun présentant la chasse comme une culture traditionnelle, un héritage du passé, et donc, pour reprendre un concept à la mode comme un patrimoine immatériel. La figure du chasseur à l'arc permet d'aller plus loin en remontant aux débuts même de l'humanité, au prédateur originel chassant pour sa survie, à l'homme d'avant la civilisation. Loin d'avoir une connotation négative, cette sauvagerie primitive est valorisée en tant qu'élément de réflexion métaphysique. A l'opposé des hommes des villes, qui mangent sans se poser de questions, le chasseur à l'arc, confronté à l'acte de tuer, s'interroge sur la vie et la mort, la place de l'homme et de l'animal dans la nature, le rôle des prédateurs, le sens du monde. Philosophe, maître de techniques cynégétiques inconnues du commun, détenteur de savoirs quasi magiques, l'Indien n'est pas un chasseur comme les autres. Proche et lointain, semblable et différend, singulier, marginal, porteur de nouvelles valeurs, il est chargé par le groupe d'incarner un double rôle de héros (o s) et de héraut (a u t). Un rapide dernier mot pour dire que ce personnage et ce film invitent à de nombreuses autres mises en relation. Avec, par exemple, en Afrique, la marginalité et le statut de magiciens des chasseurs de lion à l'arc que nous verrons demain dans le film de Jean Rouch. Avec, aussi, en Languedoc, les fêtes traditionnelles des Paillasses à Cournontéral et du Pétasson à Trêves, figures carnavalesques emblématiques de l'Homme sauvage, dont les costumes et le grimage évoquent la tenue de camouflage de l'Indien du Somail. Encore une chose, et qui a toute son importance : le chasseur à l'arc de la forêt du Somail n'est pas un cas unique, Stéphane Kowalczyk en a rencontré et filmé un autre dans les Pyrénées catalanes. Mais ceci est un autre film...

9 sept. 2002

PAPY FAIT MOUCHE / documentaire / 2002


Le film est un portrait de Pierre MIRAMONT, pêcheur à la mouche, un peu poète et un peu entomologiste. Un film de Aymeric Jonard et Stéphane Kowalczyk.

11 févr. 2002

LES QUATRE SAISONS DU CAROUX-ESPINOUSE / documentaire / 2002


Un film d'Aymeric JONARD et Stéphane KOWALCZYK. Prises de vues, Stéphane KOWALCZYK. Montage, Aymeric JONARD et Stéphane KOWALCZYK. Conformation, Daniel ULLDEMOLINS. Texte, Aymeric JONARD. Musique Patrick VIDAL, Gabriel DESSAUX, Bernard LANGLOIT, Frédéric IBANEZ , Maxime TISSANE. Une Coproduction SEASONS, SPRINT VIDEO, CNC, REGION LANGUEDOC ROUSSILLON, FEVRIER 2002.

20 déc. 2001

L'ENFANT DE BEAUFORT / documentaire / 2001

Le caractère le plus original de la tombe de Coste Rouge à Beaufort tient à la présence du dépôt d'os d'animaux qui peut représenter l'évocation symbolique d'un bestiaire d'accompagnement avec de claires connotations liées à l'élevage et à la chasse. Le sujet étant un enfant, cela pourrait signifier que la fonction socio-économique était fixée dés l'enfance et était censée se perpétuer au delà de la mort.

14 mai 2001

BUFFALO K BILL / documentaire / 2001

Zaher, aurait pu être un gardien de troupeau comme il en existe tant d'autres dans les Pyrénées. Mais, sa casquette "made in USA" vissée sur la tête, il surveille ses bêtes à cheval, façon cow-boy. Solide gaillard, il veille pendant six mois, de mai à octobre, sur un troupeau de 600 vaches, veaux et taureaux. Passant plusieurs heures à cheval, accompagné de ses chiens, Zaher règne sur un territoire de 4000 hectares. Une fois par semaine il fait le tour complet de sa vacherie et passe huit heures à cheval pour surveiller ses bêtes. Ce film brosse le portrait d'un personnage attachant qui nous montre son travail en nous faisant part de ses réflexions à voix haute.

10 avr. 2000

LA QUÊTE DE L'INVISIBLE / documentaire / 2000


La quête de l'invisible un film de Aymeric Jonard et Stéphane Kowalczyk. Les traces d'animaux sont des indices importants pour la connaissance des espèces sauvages.Le film nous amène sur la piste du chat sauvage dans l’est de la France avec François LEGER. Dans les Pyrénées, Jean-Louis ORENGO, spécialiste des traces d’animaux nous fait découvrir sa passion l’iconologie. Dans la creuse, Christian BOUCHARD nous montre le territoire de la loutre. Jean-Marc CUGNASSE nous amène sur les traces de la genette dans le Minervois. Au bord du Gardon, René NOZERAN traque les indices de la présence du castor. Enfin, Loïc CAOT, cinéaste animalier, suit les pas du lynx dans la neige vosges. Une coproduction Sprint Vidéo Production, la chaîne Seasons - le Centre National de la Cinématographie et la Région Franche-Comté (Mars 2000).

12 avr. 1999

L'ENFANT PÊCHEUR DU CIEL / documentaire / 1999

"L’enfant pêcheur du ciel" un documentaire de Stéphane Kowalczyk, produit par Sprint vidéo Production et la Ligue pour la protection des oiseaux. Avec Aymeric Jonard, protagoniste du film, au cœur d’un travail de sensibilisation des enfants sénégalais à la protection des sternes.